PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Arthur-Rousseau, boulevard
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières-Ouest
Thème
Maires et députés de Trois-Rivières
Localisation
District de Chavigny, près du pont Laviolette.
 
Voie en développement, à partir de la rue Notre-Dame Ouest, parallèlement à l’autoroute de l’Énergie (55) et aux rues Quenneville, Borduas, Chavigny.
Historique
Voie ouverte en 2006.
 
Ce boulevard a pris la place de l’ancienne voie de sortie de l’autoroute de l’Énergie (55) et d’accès au pont Laviolette; une nouvelle voie de sortie et d’entrée a été ouverte plus au nord, à la hauteur des rues Bellefeuille et Daviau.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire d’Arthur Rousseau, fondateur de la maison funéraire Rousseau et Frères et maire de Trois-Rivières de 1941 à 1949. En 1926, il épousa Anaïs Allard, sœur aînée du général Jean-Victor Allard qui fut chef d’état-major des Forces armées canadiennes en 1966. Sept enfants naquirent de leur union. Appuyé par son épouse, Anaïs Allard, fondatrice des Jeunesses musicales du Canada en 1949, qui protégeait la musique, le chant et la danse, Arthur Rousseau était un ami des arts et des lettres. En 1946, il dota la Ville de Trois-Rivières de sa première bibliothèque municipale. Le 11 juin 1948, l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Georges-Léon Pelletier, lui adressa une lettre le félicitant de son attitude énergique contre « les mauvaises publications ». Membre de plusieurs mouvements sociaux et charitables, il entretenait des relations correctes, mais sans plus, avec le député de Trois-Rivières et premier ministre du Québec, Maurice L.-Duplessis. Il décéda en 1994.