PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Monseigneur-Saint-Arnaud, rue de
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District de Laviolette, dans le parc Pie-XII.
À partir de l’entrée du parc pie-XII (carrefour des boulevards de la Commune et Gene-H.-Kruger), vers le sud-ouest, jusqu’au terrain de stationnement du pavillon Saint-Arnaud.
Historique
Voie ouverte en 1940; nom attribué en 2005.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Monseigneur François-Xavier Saint-Arnaud (1902-1988), directeur de l'Œuvre des terrains de jeux (O.T.J.) durant 13 ans, de 1939 à 1952 et curé de la paroisse de l’Immaculée-Conception de Trois-Rivières (Cathédrale). Né à Sainte-Anne-de-la-Pérade le 29 novembre 1902 de l’union de J.-Eugène Saint-Arnaud, cultivateur, et d’Exaurée Baril, François-Xavier Saint-Arnaud fit ses études classiques au Séminaire de Trois-Rivières, ses études de baccalauréat à l'Université Laval et sa théologie au Grand Séminaire de Trois-Rivières et au Grand Séminaire de Québec. Ordonné prêtre à Champlain le 6 juillet 1930, il fut vicaire dans diverses paroisses avant d'aller en mission aux Philippines de 1933 à 1938. De retour à Trois-Rivières, il fut nommé vicaire de la paroisse Immaculée-Conception de Trois-Rivières, ainsi que professeur au Grand Séminaire de Trois-Rivières, aumônier de divers mouvements et responsable de l’Œuvre des terrains de jeux (O.T.J.) de Trois-Rivières dont il fut le directeur jusqu’en novembre 1952. Curé de la paroisse de l'Immaculée-Conception de Trois-Rivières du 18 août 1952 au 17 mai 1967, il continua de remplir une multitude de fonctions au sein de divers organismes d'action catholique. Il fut nommé prélat domestique en 1952 et chanoine titulaire de la Cathédrale en 1953. Retraité au presbytère de la paroisse du Très-Saint-Sacrement de 1973 à 1981, puis au séminaire Saint-Joseph de 1981 jusqu’à son décès le 12 mars 1988. – En 1955, le député de Trois-Rivières à l'Assemblée législative et premier ministre du Québec, Maurice L.-Duplessis, fut très intéressé par un projet de Monseigneur Saint-Arnaud: celui d'édifier un centre récréatif pour les jeunes dans le parc Pie-XII. Une souscription populaire avait déjà permis de récolter 12 000$; des entreprises avaient fourni 21 300$ et la Ville de Trois-Rivières avait souscrit 23 700$, soit un fonds initial de 57 000$. Mais le projet était évalué à près de 400 000 $! Le 15 février 1955, la J.W. McConnell Foundation versa 285 000 $ pour la réalisation du projet. Quelques jours avant l'inauguration du centre, le 7 mai 1956, Maurice Duplessis rencontra son ami McConnell qui porta sa contribution à 345 000 $, c'est-à-dire à près de 85% du coût total. Le 13 mai 1956, jour de la fête des Mères, le centre des jeunes fut inauguré Maurice L.-Duplessis. À cette occasion, Maurice Duplessis déclara d'abord que « McConnell est probablement le plus grand philanthrope que le Canada ait connu ». Et il poursuivit: « Si les célibataires ne font pas baptiser, ils peuvent être parrains. Il serait temps de baptiser le pavillon, et de lui donner un nom rappelant le caractère religieux de l'Œuvre et le dévouement de ceux qui l'ont lancée. Je crois que la meilleure suggestion serait de l'appeler pavillon Monseigneur-Saint-Arnaud ». Le pavillon Saint-Arnaud, dans le parc Pie-XII de Trois-Rivières, rappelle donc aussi sa mémoire.