PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Montmagny, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Gouverneurs, lieutenant-gouverneurs et premiers ministres
Localisation
District de Saint-Louis-de-France.
 
District de Châteaudun avant novembre 2009.
 
Voie reliant les rues De Mézy et du Cardinal-Roy.
 
Voie parallèle aux rues D’Ailleboust et des Prairies.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Charles-Jacques Huault de Montmagny (c. 1583-1653) chevalier de Malte, gouverneur et lieutenant-général de la Nouvelle-France de 1636 à 1648 (commission datée du 15 janvier 1636). Montmagny était directeur de la Compagnie des Cent-Associés depuis 1632. Il arriva au Canada le 11 juin 1636 et repartit le 23 septembre 1648. Il fut ensuite gouverneur aux Antilles. Il décéda en 1653. La Compagnie de la Nouvelle-France détenait légalement le monopole des fourrures au Canada durant 36 ans, de 1627 à 1663. Mais, en 1644, elle était quasi acculée à la faillite. Deux membres de l'entourage du gouverneur de Montmagny, Pierre Le Gardeur de Repentigny et Jean-Paul Godefroy, conclurent une entente avec la compagnie le 14 janvier 1645: une nouvelle compagnie, la Compagnie des Habitants (ou Communauté des Habitants) se fit déléguer le monopole de traite en Nouvelle-France (sauf en Acadie), laissant aux Cent-Associés tous leurs autres droits et privilèges de « seigneurs dominantissimes »: propriété du territoire, concession des terres, etc. L'entente fut ratifiée par le roi, à Paris, le 6 mars 1645. Le 2 juin 1647, Montmagny, agissant au nom de la Compagnie des Cent-Associés, permit à François Marguerie, Jean Véron de Grandmesnil et Claude David de défricher l'île Saint-Quentin (alors appelée île aux Cochons), dans le delta de la rivière Saint-Maurice. Le 1er août 1648, il concéda un emplacement de près de 1 000 mètres carrés à l'intérieur du bourg, au chef montagnais Charles Pachiriny, afin de favoriser l'établissement d'Amérindiens de tribus alliées. Quatorze jours plus tard, le 15 août 1648, il concéda la Commune de Trois-Rivières aux habitants du bourg.