PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Mousseau, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Gouverneurs, lieutenant-gouverneurs et premiers ministres
Localisation
District des Estacades.
 
Voie reliant les rues Taschereau et Chapleau, parallèlement aux rues Adélard-Godbout, Taillon, Joly.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Joseph-Alfred Mousseau (1837-1886), premier ministre du Québec de 1882 à 1884. Fils de Louis Mousseau, cultivateur, et Sophie Duteau dit Grandpré, Joseph-Alfred Mousseau naquit dans la paroisse Sainte-Geneviève de Berthier le 17 juillet 1837. Après des études à l'Académie de Berthier, il poursuivit ses études de droit auprès de Louis-Auguste Olivier, Thomas Kennedy Ramsay, L. Thomas Drummond et Louis Bélanger. Il fut admis au Barreau du Bas-Canada le 2 avril 1860. En 1862 et 1863, il fut propriétaire du journal Le Colonisateur avec Ludger Labelle, Joseph-Adolphe Chapleau, Laurent-Olivier David, Joseph Ricard, L.-W. Tessier et Louis-Wilfrid Sicotte. Puis, avec George E. Desbarats et Laurent-Olivier David, il fonda l'hebdomadaire L'Opinion publique en 1870. Élu député conservateur de Bagot à la Chambre des communes en 1874, il fut réélu en 1878. Son siège devint vacant lors de sa nomination au Conseil privé et se il fit réélire sans opposition lors de l'élection partielle du 20 novembre 1880. Président du Conseil privé dans le cabinet de John A. Macdonald, du 8 novembre 1880 au 19 mai 1881, il fut nommé secrétaire d'État dans ce même cabinet le 20 mai 1881. Réélu sans opposition en 1882, il démissionna le 28 juillet de la même année pour se faire élire député conservateur de Jacques-Cartier à l'Assemblée législative du Québec lors de l'élection partielle du 26 août 1882. Mais cette élection fut annulée le 7 mai 1883. Il se présenta à nouveau à l'élection partielle du 26 septembre 1883 et fut réélu. Il fut ensuite premier ministre du Québec, président du Conseil exécutif et procureur général du 31 juillet 1882 au 23 janvier 1884. Son siège devint vacant lorsqu'il fut nommé juge de la Cour supérieure, dans le district de Rimouski, le 22 janvier 1884. Il mourut à Montréal le 30 mars 1886 à l'âge de 48 ans et 8 mois. Son corps fut inhumé dans le cimetière de Notre-Dame-des-Neiges à Montréal, le 2 avril 1886. Il avait épousé Hersélie Desrosiers, fille de Léopold Desrosiers, notaire, et Louise Douaire Bondy, dans sa paroisse natale le 20 août 1862.