PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Pierre-Pépin, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District de Marie-de-l’Incarnation, quartier Notre-Dame.
Voie reliant la rue Nicolas-Perrot au boulevard des Chenaux, croisant la rue Jean-Nicolet.
Voie parallèle aux rues Tourigny, Farmer, Desilets, Mailhot, Williams, Whitehead, Jean-Amyot et au boulevard du Saint-Maurice.
Historique
Voie tracée en 1947.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de l’explorateur trifluvien Pierre Pépin dit Laforce (1652-1722), il se rendit jusque sur les bords du haut Mississippi, explorant une bonne partie du territoire qui forme les actuels États américains du Minnesota et du Wisconsin. Fils de Guillaume Pépin et de Jeanne Méchin, Pierre Pépin dit Laforce était né à Trois-Rivières le 29 septembre 1652; il avait épousé Louise Lemire et il décéda en 1722. Le monument aux Découvreurs trifluviens, érigé en 1934 à l'extrémité est de la terrasse Turcotte, derrière l'église anglicane Saint-James, et appelé communément « monument De La Vérendrye », rend hommage à Pierre Pépin ainsi qu'à d'autres découvreurs trifluviens. Un lac situé près de Saint-Paul (Minnesota) porte le nom de « Pépin » à sa mémoire. – Les 5 février et 11 mai 1692, les Récollets échangèrent (via leur protecteur, le gouverneur de Trois-Rivières, Claude de Ramesay) leurs terrains avec ceux de Pierre Pépin dit Laforce et de Claude et Michel Poulain, sur le côté sud de la rue Notre-Dame (actuelle rue des Ursulines). Le 7 juillet 1698, Pépin et son épouse, Louise Lemire, donnèrent aux Ursulines, à charge de deux messes basses de fondation, un terrain de 3 arpents en front. Le 17 février 1699, Pépin vendit un terrain de 1 arpent de front sur 1 arpent 3 perches de profondeur, dans le fief Hertel, au gouverneur Claude de Ramesay qui le revendit à l'évêque de Québec pour l’établissement des Ursulines de Trois-Rivières. Puis, le 6 février 1702, Pépin et son épouse donnèrent encore aux Ursulines « quelques chaînées en profondeur », à charge de trois messes basses.