PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Richelieu, côte
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières-Ouest
Thème
Personnages de l'histoire du Québec
Localisation
Districts de Laviolette, de Chavigny, de Sainte-Marguerite, de Rigaud.
 
Très longue voie, encore en développement, à partir du boulevard Gene-H.-Kruger, vers le nord-ouest, croisant les rues Bellefeuille, Couture, Audet, des Dominicains, Marion, Réal-Proulx, l’autoroute Félix-Leclerc, les rues Saint-Joseph, Roland, le boulevard Jean-XXIII, la rue Arthur-Dufresne, le chemin Walter-Dupont, la rue de la Montagne, puis bifurquant vers le nord-est, croisant les rues de Chambois, d’Anjou, de Courcelette, bifurquant à nouveau vers le nord-ouest, croisant les rues de Picardie, de Pontoise, bifurquant ensuite vers le sud-ouest, croisant les rues de Normandie, de Calais, d’Avignon, de Bordeaux, Gilbert, Quirion, de Cherbourg, l’autoroute de l’Énergie, le boulevard Saint-Jean, les rues de Rougemont, De Contrecœur, Rhéaume, Amyot.
Historique
Nom antérieur: « rue du Père-Sylvain » (1964-1966).
Nom actuel
Armand-Jean du Plessis (1585-1642), duc de Richelieu et de Fronsac, cardinal, fut principal ministre (premier ministre) du roi Louis XIII de 1624 jusqu’à sa mort, en 1642. De noblesse poitevine, fils de François du Plessis, seigneur de Richelieu, militaire et grand prévôt de France, et de Suzanne de La Porte, cinquième d’une famille de six enfants, Armand-Jean du Plessis naquit à Paris le 9 septembre 1585. Son père, François, fut tué au combat en 1590. Pour la récompenser de la participation de François aux guerres de religion, le roi Henri III donna l'évêché de Luçon à la famille. Son frère Alphonse-Louis ayant refusé le siège épiscopal, Armand-Jean du Plessis, âgé de 22 ans, fut donc nommé évêque de Luçon par le roi Henri IV le 18 décembre 1606, puis ordonné prêtre à Rome le 17 avril 1607. Devenu secrétaire d’État pour l’Intérieur et la Guerre en 1616, il négocia les traités d’Angoulême (1619) et d’Angers (1620) et fut, en récompense, créé cardinal le 5 septembre 1622. Devenu membre du conseil du roi (ministre) le 29 avril 1624. Il mourut à Paris le 4 décembre 1642 à l’âge de 57 ans (le cardinal Jules Mazarin lui succéda). Son corps fut inhumé dans la chapelle de la Sorbonne, mais les révolutionnaires saccagèrent le tombeau le 5 décembre 1793; ses restes ne retrouvèrent la Sorbonne que le 15 décembre 1866. Fondateur de l’Académie française et de la Compagnie des Cent-Associés ou Compagnie de la Nouvelle-France (29 avril 1627), Richelieu est aussi considéré en France comme l’un des fondateurs de l’État moderne. Alexandre Dumas en a fait l’un des principaux personnages de son roman « Les Trois mousquetaires ». – La Compagnie des Cent-Associés ou Compagnie de la Nouvelle-France (1627-1663), créée par Richelieu, avait pour mission de coloniser le Canada. Les Cent-Associés et leurs collaborateurs devinrent « des entrepreneurs chargés de recruter des habitants pour le pays et de les installer sur la terre seigneuriale » (Marcel Trudel, Le régime seigneurial, SHC, 1971, p. 3). Mais l'administration de la Compagnie, durant 37 ans, fut un échec ; elle fut dissoute en 1663 et remplacée l'année suivante par une nouvelle compagnie créée par le ministre Jean-Baptiste Colbert: la Compagnies des Indes occidentales.
Toponyme(s) associé(s)