PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Robitaille, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Gouverneurs, lieutenant-gouverneurs et premiers ministres
Localisation
District de Châteaudun.
 
Impasse à partir de la rue Belleau, vers l’est, et à proximité des rues Jetté et Langelier.
Historique
Voie ouverte en 1984.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Théodore Robitaille (1834-1897), lieutenant-gouverneur du Québec de 1879 à 1884. Fils de Louis-Adolphe Robitaille, notaire et patriote, et Marie-Justine Monjeau, Théodore Robitaille naquit à Varennes et fut baptisé dans la paroisse Sainte-Anne, sous le prénom de Louis-François-Christophe-Théodore, le 29 janvier 1834. Il étudia à l'école modèle de Varennes, puis aux États-Unis. Il poursuivit ses études au Petit Séminaire de Sainte-Thérèse, à l'université Laval, puis au McGill College où, en mai 1858, il reçut un diplôme en médecine. Il s'installa à New Carlisle où il ouvrit un cabinet; en 1860, il prit son frère comme associé. Spéculateur foncier et financier, promoteur, puis actionnaire de la Compagnie du chemin de fer de la baie des Chaleurs de 1871 à 1890, il fut élu député de Bonaventure en 1861 e réélu en 1863. Son mandat prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Élu député conservateur de Bonaventure à la Chambre des Communes la même année (1867), il fut élu député conservateur de la même circonscription à l'Assemblée législative du Québec en 1871. Il démissionna le 7 janvier 1874, en raison de l'abolition du double mandat. Réélu lors de l’élection fédérale de 1872, il prêta serment comme membre du Conseil privé le 30 janvier 1873. Il fit partie du ministère Macdonald, à titre de receveur général, du 30 janvier au 6 novembre 1873. À son entrée au cabinet, son siège de député était devenu vacant. Réélu dans Bonaventure à une élection fédérale partielle le 13 février 1873, il fut réélu en 1874 et en 1878. Assermenté à titre de lieutenant-gouverneur du Québec le 26 juillet 1879, il exerça cette fonction jusqu'au 6 novembre 1884. Sénateur de la division du Golfe à compter du 29 janvier 1885, il appuya le Parti conservateur. Il mourut en fonction à New Carlisle le 17 août 1897, à l'âge de 63 ans et 6 mois. Après des obsèques célébrées dans la basilique Notre-Dame de Québec, son corps fut inhumé dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, à Sainte-Foy, le 21 août 1897. Il avait épousé Emma Quesnel, fille de l'avocat Pierre-Auguste Quesnel et de Charlotte Verchères de Boucherville, dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 6 novembre 1867.