PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Routhier, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières-Ouest
Thème
Familles souches du Québec
Localisation
District de Rigaud.
 
Voie reliant les rues De Musset et de Cherbourg, croisant la rue de Bayonne.
Historique
Nom pour lequel la Commission de toponymie a donné un avis favorable le 24 septembre 1999.
Nom actuel
Pour honorer cette famille originaire de Dieppe, en France. – Parmi les membres de cette grande famille, mentionnons le nom d’Adolphe-Basile Routhier (1839-1920), écrivain, essayiste, romancier, critique littéraire, avocat, auteur, juge et professeur, surtout connu pour avoir écrit, en 1880, son poème « Ô Canada » qui, mis en musique par Calixa Lavallée, devint l’hymne national du Canada en 1980. Adolphe-Basile Routhier naquit à Saint-Placide le 8 mai 1839. Il fit des études classiques au Séminaire de Sainte-Thérèse, qu’il acheva en 1858. Après des études en droit à l’université Laval, il fut admis au Barreau du Bas-Canada en 1861. Candidat conservateur défait dans la circonscription de Kamouraska lors de l’élection fédérale de 1874, il fut nommé juge puîné de la Cour supérieure du Québec dans le district judiciaire du Saguenay. En 1875, le pape Pie IX le fit chevalier de l’Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand. En 1880, à l’occasion de la fête de la Saint-Jean-Baptiste, il composa un poème, « Ô Canada », qui, mis en musique par Calixa Lavallée, devint officiellement l’hymne national du Canada un siècle plus tard, en 1980. En 1897, alors qu’il était professeur de droit à l’université Laval, il se vit offrir le poste de lieutenant-gouverneur des Territoires du Nord-Ouest, poste qu’il refusa pour accepter plutôt celui de juge de l’Amirauté à la Cour de l’Échiquier du Canada. Routhier prit sa retraite en 1906, consacrant tout son temps libre à la création littéraire. Au cours de sa carrière littéraire, il collabora avec plusieurs journaux et revues, notamment le Nouveau Monde et le Courrier du Canada; il toucha à tous les mouvements littéraires de son temps: essai critique, portraits littéraires, esquisses historiques, récits de voyage, poèmes, romans et drame. En 1911, le roi Édouard VII d’Angleterre le créa chevalier de l’Ordre de Saint-Michel et de Saint-Georges (il avait désormais droit au titre de « Sir »). Adolphe-Basile Routhier mourut à Saint-Irénée-les-Bains, dans Charlevoix, le 27 juin 1920, à l’âge de 80 ans. Sa dépouille fut inhumée dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont à Sainte-Foy.