PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Saint-Benoît, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District de Marie-de-l’Incarnation, quartier Sainte-Cécile.
 
Voie reliant les rues Sainte-Cécile et Saint-Paul, parallèlement aux rues des Ursulines et Hart.
Historique
Voie ouverte avant 1815, depuis la rue Sainte-Hélène (aujourd’hui fermée) jusqu’à la rue Saint-Paul.
 
Le 16 septembre 1904, le Conseil municipal de Trois-Rivières tint une séance spéciale au sujet du détournement de la rue Saint-Benoît et de ce qui restait de la rue Sainte-Hélène, au sud de la rue Saint-Charles (actuelle rue Hart), afin de permettre aux Ursulines de construire leur École normale. De 1904 à 1907, les Ursulines négocièrent avec Rémy Dufresne pour l'échange ou l'achat de son terrain et de ses deux petites maisons presque contiguës au pensionnat de brique, qui empêchaient la construction de leur École normale. Les religieuses désiraient en effet acheter la partie de la rue Saint-Benoît en face des maisons Dufresne et faire dévier la rue Sainte-Hélène sur leur terrain pour la faire abouter à la rue Saint-Benoît. En fait, elles proposaient de prolonger un peu plus au nord la rue Sainte-Cécile (qui s'arrêtait alors à la rue Saint-Benoît) et de la faire tourner vers l'ouest pour aboutir à la rue Sainte-Hélène, puis de fermer le tronçon de la rue Saint-Benoît à l'ouest de la rue Sainte-Cécile. Une entente fut conclue en septembre 1907.
 
En 1933, on proposa de prolonger la rue Saint-Benoît vers l’est, jusqu’à la rue Hertel, mais ce projet n’a jamais été mis à exécution.
Nom actuel
Saint Benoît de Nursie (c. 480/490 – 547), fondateur de l’Ordre bénédictins. Fils d’un noble romain, il naquit dans la province de Nursie, en Ombrie. Suite à un conflit avec un prêtre, vers 529, il partit sur le mont Cassino, sur l’emplacement d’un ancien temple dédié à Apollon, où il fonda une abbaye et rédigea la règle des moines bénédictin, qu’il acheva en 540. Il mourut sept ans plus tard, en 547. Saint Benoît est invoqué dans les cas de piqûres d’orties, de poison, d’érésipèle, de fièvre et de tentation. Il est l’un des patrons de l’Europe, et le patron des ouvriers, ingénieurs civils, chaudronniers, mourants, fermiers, domestiques et spéléologues. Il est fêté le 11 juillet en Occident et le 14 mars en Orient. L’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac au Québec, près de Sherbrooke, est un haut-lieu de prière.