PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Sainte-Louise, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District de Laviolette, centre-ville.
 
Petite voie reliant les rues Champflour et Niverville.
Historique
Voie ouverte vers 1815.
 
En 1947, on proposa de changer ce nom pour celui de « rue Des Groseilliers », mais cette substitution n’a pas été réalisée.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de sainte Louise de Marillac (1591-1660), co-fondatrice (avec saint Vincent de Paul) et directrice des Filles de la Charité. Louise de Marillac naquit le 12 août 1591, d’une famille auvergnate ancienne. Le 5 février 1613, en l’église Saint-Gervais, elle épousa Antoine Le Gras (c.1577-1625), issu d’une vieille famille de Montferrand, qui accéda plus tard à la noblesse. À la fin de 1624 ou au début de 1625, elle rencontra le père Vincent de Paul qui établissait alors des confréries de Charité à la fin des missions qu'il prêchait dans les nombreuses paroisses des Gondi et qui, avec l'aide de ces derniers, allait bientôt établir la Congrégation de la Mission, dite des Lazaristes. Terrassé par la tuberculose, Antoine Le Gras s’éteignit le 21 décembre 1625. Le 25 mars 1642, Louise et quatre sœurs firent vœu de s’offrir totalement au service du Christ en la personne des pauvres: c'était le début de la Compagnie des Filles de la Charité. Peu à peu, elle envoya ou installa elle-même de nouvelles communautés partout où le besoin s’en faisait sentir. Elle mourut le 15 mars 1660, à l’âge de 68 ans. Son corps, tout d’abord inhumé en l’église Saint-Laurent de Paris, repose aujourd’hui en la chapelle de l’actuelle maison-mère des Filles de la Charité, au 140 rue du Bac à Paris. Elle a été canonisée par le pape Pie XI le 11 mars 1934 et proclamée patronne des œuvres sociales par le pape Jean XXIII en 1960. Elle est fêtée le 15 mars.