PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Sainte-Thérèse, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District des Plateaux, ancienne paroisse Sainte-Thérèse.
 
Voie reliant la 11e Rue et la 16e Rue, croisant les 12e, 13e, 14e et 15e Rues.
 
Voie parallèle au boulevard des Forges.
 
Le tronçon qui va de la 11e Rue à la 14e Rue et celui qui va de la 14e Rue à la 16e Rue ne sont pas dans le même axe.
Historique
Voie connue sous ce nom depuis 1962.
La mission Sainte-Thérèse fut organisée en 1939 alors que le chanoine Joseph Désilets, supérieur du séminaire Saint-Joseph, fut nommé desservant d’une vingtaine de familles établies le long du chemin des Forges. L’année suivante, la Commission scolaire de la paroisse de Trois-Rivières permit au desservant d’aménager une modeste chapelle dans le sous-sol de l’école no 7 (école Sainte-Thérèse), nouvellement bâtie sur le chemin des Forges, entre les 3e et 4e rues (plus tard, cette école fut démolie et le terrain servit pour la construction du poste de police et d’incendie no 3). La chapelle, érigée en 1954 sur un terrain de la 7e rue, reçut la bénédiction épiscopale de Mgr Georges-Léon Pelletier le 10 octobre. Mais il faut attendre jusqu’au 16 juillet 1959 pour que la mission Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus soit érigée canoniquement. Enfin, ce n’est que le 7 octobre 1966 que la mission fut érigée canoniquement en paroisse; le desservant, l’abbé Bernardin Auger, en devint le premier curé. Cette paroisse a été supprimée le 9 avril 2002 (décret canonique de Mgr Martin Veillette signé le 9 janvier 2002). La communauté locale de Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus et son territoire ont alors été rattachés à la nouvelle paroisse Saint-Vincent-de-Paul, avec les communautés locales et territoires des anciennes paroisses Saint-Laurent, Saint-Jean-Baptiste-De La Salle et Saint-Michel-des-Forges; les registres paroissiaux sont conservés au 4805, boulevard du Chanoine-Moreau (presbytère de l’ancienne paroisse Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus).
Nom actuel
Cette voie doit son nom à celui de l’ancienne paroisse où elle se situe. Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face (connue aussi sous le nom de sainte Thérèse de Lizieux) (1873-1897). Fille de Louis Martin et Zélie-Marie Guérin, Thérèse Martin naquit à Alençon, en France, le 2 janvier 1873. Elle entra dans la communauté des Carmélites le 9 avril 1888, à l’âge de 15 ans. Huit ans plus tard, en 1896, elle fut atteinte de la tuberculose. Elle mourut de la tuberculose à Lizieux, en France, le 30 septembre 1897 à l’âge de seulement 24 ans. Elle laissait une autobiographie, L’Histoire d’une âme, que sa supérieure lui avait demandé de rédiger. Histoire d'une âme, ouvrage publié pour la première fois 1898, est, après la Bible, le livre le plus traduit en de très nombreuses langues. Elle a été canonisée par le pape Pie XI le 17 mai 1925. Elle a été proclamée patronne des missions (1927), puis sainte patronne secondaire de la France (1944) et docteur de l’Église (1997). Elle est fêtée le 1er octobre.