PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Taillon, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Gouverneurs, lieutenant-gouverneurs et premiers ministres
Localisation
District des Estacades.
 
Voie reliant les rues Mousseau et Taschereau.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Louis-Olivier Taillon (1840-1923), 8e premier ministre du Québec à deux reprises (1887 et 1892-1896). Il naquit à Terrebonne le 26 septembre 1840. Avocat de profession, il fut élu député de Montréal-Est à l’Assemblée législative du Québec en 1876; il le demeura jusqu’en 1887. Procureur général dans le gouvernement conservateur minoritaire de John Jones Ross (1886), il succéda à son chef au poste de premier ministre du Québec durant quatre jours, du 25 au 29 janvier 1887. Défait par le Parti libéral d’Honoré Mercier, lors de l’élection de 1887, Taillon (qui s’était fait élire député de Montcalm) fut chef de l’Opposition jusqu’à l’élection de 1890 alors que son parti perdit à nouveau l’élection et que lui-même perdit son propre siège dans Montcalm. Taillon retourna brièvement à la pratique du droit. Après que le premier ministre Mercier eut été démis de ses fonctions par le lieutenant-gouverneur Auguste-Réal Angers en 1891, il fut nommé ministre sans portefeuille (ministre d’État) dans le gouvernement de Charles-Eugène Boucher de Boucherville. Suite à la démission de ce dernier, puis élu dans la circonscription de Chambly (1892), Taillon fut à nouveau premier ministre du Québec du 16 décembre 1892 jusqu’à sa propre démission, le 11 mai 1896 (Edmund James Flynn lui succéda). Quelques jours plus tard, il fut nommé ministre des Postes dans l’éphémère gouvernement fédéral conservateur de Charles Tupper, fonction qu’il remplit durant deux mois, jusqu’à l’élection de juillet 1896. Défait lors de cette élection, puis à nouveau lors de l’élection de 1900, Taillon mit fin à sa carrière politique. Il mourut à Montréal le 25 avril 1923 à l’âge de 82 ans. Sa dépouille fut inhumée dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal. Il avait épousé Louise-Georgiana Archambault. La circonscription de Taillon, créée en 1965, a ainsi été nommée en sa mémoire.