PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Union, rue de l'
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District du Carmel, quartier Saint-Sacrement.
 
Voie reliant les rues Honoré-Mercier et Wolfe, croisant la rue Amherst.
Historique
Voie tracée en 1912, ouverte vers 1925. Le tronçon qui allait de la rue Honoré-Mercier à la rue Adolphe-Chapleau a été fermé en 1973, lors de la construction de l’autoroute Félix-Leclerc. Un petit parc municipal, le parc de l’Union, avait été aménagé à quelques pas du tunnel Laviolette, en même temps que sa construction, en 1931, mais il n'était, en fait, qu'un terre-plein.
Nom actuel
Le nom de cette voie semble avoir été donné pour évoquer le souvenir de l'Acte d'union du Haut-Canada et du Bas-Canada, présenté à la Chambre des Communes de Londres le 23 mars 1840, adopté le 23 juillet 1840 et proclamé en 1841. Cette loi unissait les deux provinces en une seule administration et déclarait l’anglais comme seule langue officielle. Elle fut remplacée par la Confédération des provinces en 1867.
 
Le nom « Union » a connu une certaine vogue à Trois-Rivières durant près d’un siècle, à partir du milieu du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe: une société de jeunes gens appelée Union et Réforme (1848), un cimetière méthodiste et presbytérien (Union, 1865-1917), un journal (L’Union trifluvienne, 1869), un hôtel (c.1873), un cercle littéraire et religieux (L'Union catholique, 1875), une compagnie de navigation (c.1875), deux fanfares (L'Union musicale de Trois-Rivières fondée en 1877 et L'Union musicale du Cap-de-la-Madeleine fondée en 1937), une crémerie (c. 1940 – c.1970), un parti politique (Union nationale) et d’autres organisations ont utilisé ce mot dans leur désignation respective.