PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Ursulines, rue des
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Thème
Ursulines de Trois-Rivières
Localisation
District de Marie-de-l’Incarnation, Arrondissement historique
Historique
Voie ouverte en 1650. En 1890 et 1898, les Ursulines cédèrent quelques pieds du terrain du monastère et du terrain en face (lot 2191) pour le redressement et l'élargissement de la rue. Nom antérieur: « rue Notre-Dame » (avant 1947). C'est la plus ancienne voie de communication de Trois-Rivières.
 
Le nom de « rue des Ursulines » a été donné en 1947, à l'occasion du 250e anniversaire de l'établissement des religieuses à Trois-Rivières (établies depuis 1697). Note: Les tronçons de rues situés de part et d’autre de la rue Notre-Dame Centre et de son ancien prolongement, la rue des Ursulines, portaient autrefois des noms différents; ainsi les rues Bell (au sud) et Saint-Georges (au nord), les rues du Platon (au sud) et des Forges (au nord), les rues des Casernes (au sud) et Bonaventure (au nord), les rues Saint-Louis (au sud) et Saint-Jean (au nord).
Nom actuel
Ce nom évoque la présence des Ursulines de Trois-Rivières, communauté fondée le 10 octobre 1697. Les Ursulines sont arrivées à Trois-Rivières pour remplir deux missions précises: les soins hospitaliers publics et l’enseignement aux jeunes filles. – L’hôpital des Ursulines, appelé aussi Hôtel-Dieu de Trois-Rivières ou « hôpital des pauvres », fut le premier et seul hôpital public de Trois-Rivières jusqu’à sa fermeture en 1886 (voir: rue de l’Hôpital). Dès leur arrivée à Trois-Rivières, les Ursulines ont aussi établi une école de filles dans leur maison, avec pensionnat et externat; le collège Marie-de-l’Incarnation est le prolongement de cette œuvre d’enseignement depuis plus de trois siècles. De 1910 à 1912, les Ursulines dirigèrent aussi une école de filles dans l'ancienne maison Bellefeuille, à l'angle des rues Saint-Maurice et Saint-François-Xavier. Elles prirent également en main la direction de l'école Saint-Louis-de-Gonzague dans le quartier Saint-Louis en 1891, puis celle de l'école Sainte-Angèle dans le quartier Saint-Philippe en 1903, celle de l'école Sainte-Julie en 1910 et celle de l'école Notre-Dame-des-Pins (1921-1960). – Établies d’abord dans la maison des Gouverneurs, sur le Platon, en 1697, les religieuses emménagèrent dans leur nouvelle maison sur la rue Notre-Dame (actuelle rue des Ursulines) à la fin de 1700 ou au début de 1701. Le monastère et sa chapelle furent détruits lors d'un incendie en 1752; pendant la reconstruction, les religieuses furent hébergées dans le couvent des Récollets. Les bâtiments furent à nouveau complètement détruits par un autre incendie en 1806, puis reconstruits de 1806 à 1808. La chapelle fut rénovée et agrandie en 1896-1897, à l'occasion du bicentenaire de l'arrivée des religieuses à Trois-Rivières. Durant le grand incendie de Trois-Rivières, le 22 juin 1908, les Ursulines servirent du pain et du lait aux sinistrés, au sous-sol de leur couvent.
Toponyme(s) associé(s)