PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Fafard, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Localisation
Districts de Châteaudun et de Saint-Louis-de-France.
 
Voie reliant la rue Christine-Reynier et le boulevard Thibeau, croisant les rues des Éclaireurs, Houle, Frontenac, Bordeleau, Lepage.
Historique
Voie ouverte vers 1960.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Bertrand Fafard dit Laframboise et de son frère, François Fafard dit Desmarets, pionniers, qui reçurent tous deux une concession dans la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine en 1649 et 1651. – Né à Hotot-en-Auge, en Normandie, fils de Jean Fafard et d’Élisabeth Tibou, Bertrand Fafard dit Laframboise fut un notable de Trois-Rivières; son nom apparaît dans les registres le 24 janvier 1638. Il épousa en premières noces Marie Sédillot à Trois-Rivières le 21 décembre 1640; six enfants naquirent de cette union. En plus d’avoir reçu une concession de 40 arpents sur le fleuve à Cap-de-la-Madeleine en 1649 (renouvelée en 1651), il se fit aussi concéder plusieurs terrains à Trois-Rivières et dans sa banlieue, dont 24 arpents en 1638 et 53 arpents en 1647. En 1659, il était marguillier de l’église de Trois-Rivières. Il mourut en 1660, laissant une nombreuse descendance; il est à l’origine des familles Laframboise, Longval et Francheville. Son frère, François Fafard dit Desmarets, natif lui aussi de Hotot-en-Auge en 1630, fils de Jean Fafard et Antoinette Leverdier (sa seconde épouse) arriva en Nouvelle-France vers 1649 et reçut une concession du père Raguenot à Cap-de-la-Madeleine en 1651, concession qu’il vendit en 1668, année où il alla s'établir à Batiscan.