PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
La Meslée, rue
Toponyme :
Ancien
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District du Carmel, quartier Saint-Jean-de-Brébeuf. Reliait la rue Fortin au boulevard des Forges. Elle se situait à l’extrémité sud de l’actuelle rue Fortin, au sud de la rue De Vieux-Pont, et débouchait en face de l’hippodrome. Elle se trouvait alors derrière les terrains du patronat Saint-Charles. Le tronçon de la rue Fortin à partir de la rue De Vieux-Pont jusqu’à la rue La Meslée a été fermé en 1980.
Cette voie devait son nom à Christophe Crevier dit La Meslée (1611-1662), pionnier de Trois-Rivières. Il était l’époux de Jeanne Énard et le père de Jean Crevier (seigneur de Saint-François, commerçant de fourrures, l'un des notables de la Nouvelle-France et qui épousa Marguerite Hertel, fille de Jacques Hertel et de Marie Marguerie) et de Jeanne Crevier (seconde épouse de Pierre Boucher). En 1655, Christophe Crevier dit La Meslée possédait une terre de 40 arpents sur l'île Saint-Christophe, soit la moitié de l'île, détenue en franc-alleu par les Jésuites. Dès lors, le domaine fut appelé « île Saint-Christophe ». Crevier échangea sa terre dès l'année suivante contre une autre à Cap-de-la-Madeleine, mais l'île continua toujours de rappeler son nom. Puis, en 1655 ou 1656, il reçut l'une des 9 terres en censive du coteau des Pères (coteau Saint-Louis), côtes à côtes, et qui avaient toutes 2 arpents sur 20; Crevier la légua à sa veuve qui la possédait encore en 1663. En juin 1663, la veuve Christophe Crevier était l'une des 69 seigneurs et seigneuresses du Canada, mais elle ne possédait aucune terre en fief et seigneurie dans la région de Trois-Rivières.
Historique
Cette voie apparaît notamment sur des plans de 1941, 1950, 1955, 1961.
Nom actuel
[aucun. Voie fermée ou jamais réalisée].