PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Père-Le Tac, rue du
Toponyme :
Ancien
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District du Carmel, quartier Saint-Sacrement.
Impasse à partir de rue Laviolette vers le chemin de fer de ceinture, à proximité des rues Montcalm et Wolfe et de l’actuelle autoroute Félix-Leclerc (40).
Historique
Voie ouverte vers 1930 sous le nom de « rue Gingras » puisqu’elle en était le prolongement; le nom de « rue du Père-Le Tac » lui avait été attribué en 1947.
Cette voie est complètement disparue en 1973 sous l’autoroute Félix-Leclerc (40), tout comme une partie de la rue du Frère-Didace et les rues Hall et du Père-Quintal en entier. Le nom de « rue du Père-Le Tac » lui avait été attribué pour rappeler la mémoire du père Sixte Le Tac (1650-1718), missionnaire récollet en Nouvelle-France, desservant de Trois-Rivières (1677-1678), puis premier curé de Trois-Rivières (1678-1682). Né à Rouen, il fit reconstruire en bois l’église paroissiale de Trois-Rivières. Il est l’auteur d’une Histoire chronologique de la Nouvelle-France qui fournit une intéressante description du Canada. – Le 19 juillet 1682, un contrat pour la démolition de la vieille et la construction d'une nouvelle église paroissiale de Trois-Rivières fut passé avec René Pelletier, « à l'hôtel de Monsieur de Varennes, gouverneur des Trois-Rivières /.../, en présence de mon dit Sieur de Varennes, de Messire Louis Ango des Maizerets, prêtre, grand vicaire de Monseigneur de Québec, du révérend père Xyste, religieux récollet faisant les fonctions curiales en la dite paroisse ». Le père LeTac, aidé du frère convers Didace, habile charpentier et menuisier, fit donc construire, parallèlement au fleuve, la deuxième église de Trois-Rivières qui fut achevée vers la fin de 1684.
Nom actuel
[aucun. Voie fermée].