PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Botrel, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières-Ouest
Thème
Poètes, écrivains, romanciers et autres hommes et femmes de lettres
Localisation
District de Chavigny.
 
Voie reliant les rues Casgrain et Brisebois, parallèlement aux rues Arnaud, Notre-Dame Ouest.
Historique
Nom antérieur: « rue Boivin » (avant l'harmonisation des odonymes de la nouvelle ville de Trois-Rivières, le 20 septembre 2004). Voie ouverte en 1997.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Théodore Botrel (1868-1925), romancier et chansonnier. Élevé en Bretagne par sa grand-mère jusqu'à l'âge de 7 ans, il rejoignit ensuite ses parents à Paris. Vers l'âge de 16 ans, il faisait partie d'une troupe amateur où il fît jouer sa première pièce «Le Poignard ». Il commença à écrire quelques chansons et sortit sa première chanson imprimée « Le petit biniou » à 18 ans. Elle n'eut aucun succès. Puis, il s'engagea pour 5 ans dans l'armée et, à son retour, travailla pour la Compagnie des chemins de fer Paris-Lyon-Marseille. Il jouait aussi dans une petite troupe de théâtre et continuait d'écrire quelques chansons qui n'obtenaient que peu de succès. Mais un soir, dans un café chantant, il remplaça un chanteur absent et chanta quelques-unes de ses œuvres dont «La Paimpolaise». On se souvient encore de ses chansons patriotiques pendant la Première Guerre mondiale, dont l'inoubliable « Ma P'tite Mimi », reprise par Pierre Desproges. Théodore Botrel eut deux filles, dont l'ainée, Léna, fut l'épouse d’Émile Danoën.
Toponyme(s) associé(s)