PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Geneviève-Wills, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Pointe-du-Lac
Localisation
District de Pointe-du-Lac.
Historique
Voie ouverte en 2009.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Geneviève Wills (1776-1832), seigneuresse de la Pointe-du- Lac de 1808 à 1832. Fille de Meredith Wills et de Geneviève Dunière, Geneviève Wills naquit à Québec le 18 août 1776. Anglaise catholique, elle épousa, le 17 février 1798, Nicolas Montour, riche actionnaire de la Compagnie du Nord-Ouest, homme politique, fonction­naire et seigneur de la Pointe-du-Lac. À son décès, son époux lui légua tous ses biens, dont la seigneurie de la Pointe-du-Lac. Elle demeura à Québec pendant quelques années puis, en 1811, elle revint s’établir à Pointe-du-Lac où elle s’employa à concéder les lots vacants, à trouver de nouveaux censitaires et à faire exécuter divers travaux dont le creusage de deux canaux, Montour (1829) et des Seigneurs (1832) (appelé aussi Duplessis), pour assurer un bon débit d’eau au moulin seigneurial. Elle s’occupait également des transactions et des contrats avec la Compagnie des Forges du Saint-Maurice (David Munro et Mathew Bell). Elle procura à l’abbé De Calonne, aumônier des Ursulines de Trois-Rivières, de riches ornements sacerdotaux importés d’outre-mer. Elle décéda à Pointe-du-Lac le 2 mars 1832. De son union avec Nicolas Montour naquirent Julie-Éliza (8 octobre 1805 – 7 août 1865, qui épousa du médecin Charles Malhiot), Charlotte-Melenda (célibataire, décédée en 1872) et Sophie-Caroline (1802-1862, qui épousa Louis-Édouard Kimber en premières noces et Toussaint Biron en secondes noces) qui devinrent co-seigneuresses de Pointe-du-Lac à la mort de leur frère Isaac-Horatio, en 1832.