PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Chanoine-Groulx, rue du
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Personnages de l'histoire du Québec
Localisation
District de Châteaudun.
 
Petite voie reliant les rues Desbiens et du Parc, tout près de l’autoroute Félix-Leclerc et à proximité de la rue de Mère-Gamelin.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire du chanoine Lionel Groulx (1878-1967), écrivain, historien nationaliste et professeur au Séminaire de Valleyfield et à l'Université de Montréal. Membre de la Société royale du Canada en 1917, il publia plusieurs ouvrages historiques, dont Notre maître, le passé (1924 et 1936). – Le 29 juin 1913, l'abbé Lionel Groulx assista au dévoilement du monument du Sacré-Coeur de Jésus, à l'angle des rues Notre-Dame Centre et des Casernes, à Trois-Rivières, en présence du délégué apostolique, Mgr Stagni, des évêques de Trois-Rivières et de Nicolet, Mgr Herman Brunault et Mgr François-Xavier Cloutier, du maire de Trois-Rivières, le docteur Louis-Philippe Normand, des bataillons de zouaves de Trois-Rivières et de Sorel et de la fanfare de l'Union musicale de Trois-Rivières. À partir de 1915, l'abbé Lionel Groulx tenta de secouer la torpeur de ses compatriotes canadiens-français en publiant un roman, L'appel de la race (1922), et une revue, L'Action française. Lors de l'adoption du fleurdelisé comme drapeau officiel du Québec, le mercredi 21 janvier 1948, l'abbé Lionel Groulx reconnut dans ce geste « la plus solennelle affirmation du fait français au Canada depuis 1867 ». – On prétend que la légende selon laquelle Maurice L. Duplessis se vantait de n'avoir jamais ouvert un livre depuis la fin de ses études aurait été largement répandue par le chanoine Groulx.