PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Comtois, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Thème
Évêques de Québec et de Trois-Rivières
Localisation
District de Sainte-Marguerite
 
Voie reliant la rue Plouffe à l’avenue des Coopérants, croisant les rues du Chanoine-Chamberland et Baillargeon.
 
Voie parallèle aux rues Brébeuf, Dumoulin et De La Vérendrye.
Historique
Voie ouverte en 1926; nommée en 1932.
 
Une des voies bâties par la Coopérative d’habitation Sainte-Marguerite.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Mgr Alfred-Odilon Comtois (1876-1945), quatrième évêque de Trois-Rivières (1935-1945). Principal de l’École normale, évêque titulaire de Barca et évêque auxiliaire de Trois-Rivières (1926), puis successeur de Mgr François-Xavier Cloutier, Mgr Alfred-Odilon Comtois fut le 4e évêque du diocèse de Trois-Rivières, de 1935 à 1945. Il décéda le 26 août 1945; son corps fut d'abord inhumé dans la cathédrale L'Assomption de Trois-Rivières, puis, en 1966, il fut exhumé et transporté (avec les corps de trois autres évêques de Trois-Rivières) dans le mausolée en béton, avec chapelle attenante, construit l'année précédente dans le cimetière Saint-Michel de Trois-Rivières. Le 6 janvier 1928, l'évêque auxiliaire de Trois-Rivières, Mgr Alfred-Odilon Comtois, bénit une statue de saint Philippe en l'église Saint-Philippe de Trois-Rivières. En octobre 1928, il bénit les trois cloches achetées par les paroissiens pour la chapelle de secours de la mission Sainte-Marguerite. Le 30 août 1931, il bénit aussi la chapelle de la mission Saint-Michel-des-Forges (église actuelle). Le 7 août 1938, il dévoila un monument (une statue) érigé à la mémoire du père Frédéric, près de la chapelle conventuelle des Franciscains et de la crypte contenant son tombeau, à l'angle des rues Laviolette et Saint-Maurice, inaugurée le 11 septembre suivant. Le 18 juillet 1940, le maire de Trois-Rivières, Atchez Pitt, inaugura officiellement le parc Saint-Philippe (plus tard: parc Pie-XII), en présence de Mgr Alfred-Odilon Comtois, évêque de Trois-Rivières, et du député de Trois-Rivières à l'Assemblée législative du Québec, Maurice L.-Duplessis. Le 26 décembre 1940, au cours d'un dîner de Noël paroissial, l'évêque de Trois-Rivières, Mgr Alfred-Odilon Comtois, donna officiellement Notre-Dame de la Salette comme patronne à la desserte du Rochon.