PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Acadie, rang de l'
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Pointe-du-Lac
Localisation
District de Pointe-du-Lac.
 
Voie reliant le rang Saint-Nicolas et la rue Notre-Dame Ouest (à l’extérieur du territoire de Trois-Rivières), croisant le chemin Anne-Dupuys.
Historique
Noms antérieur:
 
- « chemin de l’Acadie »,
- « route de l’Acadie », vers 1886.
 
Ouvert vers 1768, le rang de l’Acadie est, avec les chemins Sainte-Marguerite, de la Pointe-du-Lac, des Petites-Terres, de la Concession et Anne-Dupuys, et le 6e Rang, le 6e Rang Est, le 6e Rang Ouest, les rangs Saint-Charles, Jean-Sauvaget, Saint-Nicolas et des Garceau, l’une des plus anciennes voies du secteur de Pointe-du-Lac; il a été verbalisé le 10 octobre 1807 et il apparaît sur le plan Hopkins de 1879 (sans que son nom ne soit indiqué), se prolongeant dans la concession de la Rivière-aux-Glaises, dans la municipalité d’Yamachiche. À l’origine, le rang de l’Acadie comprenait aussi son prlongement vers l’est, l’actuel « rang des Garceau ». En mars 1886, les procès-verbaux des séances du conseil municipal de Pointe-du-Lac (cités par François De Lagrave, dans Pointe-du-Lac, 1738-1988, p. 311) indiquent « route de l’Acadie ». Sur le plan Hopkins de 1879 (feuillet « comté de Saint-Maurice »), cette voie apparaît comme un prolongement du chemin du Roy, à partir du rang Saint-Nicolas, vers la municipalité d’Yamachiche. En effet, durant près de 60 ans, soit depuis une importante inondation des propriétés riveraines du lac Saint-Pierre, jusqu’en 1936, le rang de l’Acadie a servi de chemin du Roy ou de route nationale. En 1936, afin de supprimer les deux passages au niveau du chemin de fer que devaient franchir les usagers de la route nationale, le ministère de la Voirie a fait construire un nouveau tronçon de la route nationale au sud de la voie ferrée, à partir du rang Saint-Nicolas, vers le sud-ouest (municipalité d’Yamachiche).
Nom actuel
Cette voie doit son nom à la concession de l’Acadie qui, elle-même, voulait rappeler le pays d’origine de ceux qui l’ont peuplée, les Acadiens, arrivés dans la seigneurie De Tonnancour après leur déportation de Port-Royal par les Anglais en 1755. Ils avaient pour noms: Comeau, Landry, Martin, Bastarache, Thibault, Giasson, Dorion, Doucet, Morel, Garceau, Haché. La famille Louis Thibeault, d’origine acadienne, fut la première à s’établir dans le rang de l’Acadie en 1767.