PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
De Courcelles, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Gouverneurs, lieutenant-gouverneurs et premiers ministres
Localisation
District de Châteaudun.
 
Voie reliant les rues Des Ormeaux et Guillet.
 
Voie plus ou moins parallèle aux rues De La Barre et D’Argenson.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Daniel Rémy de Courcelles (1626-1698), gouverneur de la Nouvelle-France de 1665 à 1672 (commission datée du 23 mars 1665), successeur de Mézy. Courcelles arriva au Canada le 12 septembre 1665 et entra en fonction onze jours plus tard, le 23 septembre 1665 (enregistrement de sa commission). Militaire expérimenté, il arriva au Canada avec le premier intendant de la Nouvelle-France, Jean Talon, avec le lieutenant-général de la Nouvelle-France, le marquis Alexandre de Prouville de Tracy, et le Régiment de Carignan-Salières. En 1665, profitant de la réorganisation de la Colonie, le roi décida d'envoyer des forces militaires afin de mater et pacifier les Iroquois: le marquis Alexandre de Prouville de Tracy et le Régiment de Carignan-Salières. Cette année-là, environ 1300 hommes répartis en 24 compagnies débarquèrent à Québec. Ces soldats construisirent aussitôt trois forts sur la rivière des Iroquois (Richelieu): le fort Richelieu (Sorel), le fort Saint-Louis (Chambly) et le fort Sainte-Thérèse. L'année suivante, accompagnés de miliciens, de Hurons et d'Algonquins, ils multiplièrent les raids sur les bourgades dans les Adirondack et la région d'Albany. La paix fut conclue en 1667 et ne fut rompue, 17 ans plus tard, que par les maladresses du gouverneur Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre (1682-1685), un des plus incompétents gouverneurs de la Nouvelle-France, et de son successeur, Denonville.