PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Alide-Bellemare, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District des Vieilles-Forges.
 
Voie reliant les rues de Pierriche et Châteauvert.
Historique
Nom actuel attribué en 1989.
 
Nom antérieur: « rue du Rapide-Blanc » (avant le 20 février 1989 (Règlement no 13-AAZ- 288-A), sous le thème des rivières de la Haute Mauricie).
Nom actuel
Pour honorer la mémoire d’Alide Bellemare qui fut chef de police (directeur de la Sécurité publique) de Trois-Rivières du 11 juin 1934 jusqu’à son décès, le 18 septembre 1950. Né à Yamachiche en 1891, Alide Bellemare fut embauché comme constable dans le corps de policiers-pompiers de Trois-Rivières le 1er février 1915. Promu sergent dès 1916, puis capitaine en 1921, il accéda au poste de chef en 1934, à la suite du décès tragique du chef Vachon. C'est sous la direction du chef Bellemare que furent installés les premiers feux de circulation (signaux lumineux automatiques) à Trois-Rivières en 1935, que fut instauré le système d'enregistrement des bicyclettes en 1937 afin d'enrayer une épidémie de vols de vélos et que fut mis sur pied le mouvement des brigadiers scolaires en 1944. Chef de l'escouade des mœurs de la Police trifluvienne, le chef Alide Bellemare fut un ennemi acharné du vice et des maisons de débauche. En cela, il fut brillamment appuyé par le capitaine Antonin Gauvin. Le chef Bellemare a aussi grandement contribué à redorer l'image de la police et à reconquérir l'estime des enfants à cette époque où les policiers avaient la réputation de «croque-mitaines» ou de «bonhommes-sept-heures».
Toponyme(s) associé(s)