PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Amiens, rue d'
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières-Ouest
Thème
Villes de France et d'Europe
Localisation
District de Rigaud.
 
Arc dont les extrémités s’ouvrent sur la rue de Pontoise, à proximité de la rue de Montreuil et de la côte Richelieu.
Nom actuel
Amiens est une ville de France, sur la Somme, chef-lieu de la Picardie et du département de la Somme, à 132 km au nord de Paris. Elle a été le théâtre d’une âpre bataille au cours de la Première Guerre mondiale, bataille à laquelle a pris part le 178e Bataillon canadien-français d'outre-mer, perpétué par le 12e Régiment blindé du Canada (appelé auparavant Régiment de Trois-Rivières). – Au moment où éclata la Première Guerre mondiale, en août 1914, le Gouvernement canadien proposa d'envoyer un Corps expéditionnaire pour combattre auprès des troupes alliées. La mobilisation de la Canadian Expeditionary Force (CEF) marqua donc la formation d'une nouvelle force active pour servir outre-mer pour la durée de la guerre. Le Régiment de Trois-Rivières, comme toutes les autres unités de milice, ne fut pas mobilisé; iI contribua cependant à la mobilisation du 178e Bataillon canadien-français d'outre-mer (Corps expéditionnaire canadien), le 12 janvier 1916. Commandé par le lieutenant-colonel R. de la Bruère Girouard, le 178e avait pour devise « Vouloir c'est pouvoir ». Son territoire de recrutement couvrait les districts militaires numéros 4 et 5 au Québec et l'est de l'0ntario, et son quartier-général était établi à Victoriaville. Embarqué à Halifax le 3 mars 1917, le 178e arriva au port de Liverpool, en Angleterre, le 15 mars de la même année. Le lendemain, le 178e fut dissout, comme la plupart des bataillons canadiens envoyés outre-mer, pour fournir des renforts aux unités déjà sur place, dont les 22e Bataillon (qui devint plus tard le Royal 22e Régiment) et 24e Bataillon. Il fut ainsi absorbé par le 10th Reserve Battalion (CEF). Mais, par un concours de circonstances, les diverses sous-unités du 178e participèrent à la bataille d'Amiens, en France. Ainsi, cet honneur de bataille est aujourd’hui inscrit en lettres d’or au centre du guidon (drapeau) du 12e Régiment blindé du Canada (connu jusqu’en 1968 sous le nom de Régiment de Trois-Rivières), lequel perpétue les traditions du 178e Bataillon canadien-français d'outre-mer. – La bataille d’Amiens (ou, comme l’ont appelé les Français, la « bataille de Montdidier »), le 8 août 1918, fut une grande victoire alliée, grâce surtout aux Canadiens et aux Australiens, appuyés par des Britanniques et des Français. Elle eut une importance considérable. Le général allemand Ludendorff affirma que ce jour fut « la journée noire » de l’Armée allemande. D’autres ont dit de la bataille d’Amiens qu’elle fut « la plus décisive de la Première Guerre mondiale », « la plus brillante jamais gagnée… » et « la plus grande défaite subie par l’armée allemande au cours de la Grande Guerre ».