PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
J.-A.-Bégin, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District des Vieilles-Forges.
Voie reliant la rue J.-A.-Vincent et le boulevard des Forges.
Historique
Voie ouverte en 2008
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Joseph-Alexis Bégin (1895-1981), fondateur de l'usine d'embouteillage Pepsi-Cola à Trois-Rivières, généreux donateur pour le base-ball de Trois-Rivières. Joseph-Alexis Bégin naquit à Beaumont en 1895. Il épousa Adrienne Dupuis en 1919 et, dès l’année suivante, il déménagea à Trois-Rivières où il fut engagé par la Canadian Pacific Railway Company. Il commença très tôt à cumuler d’autres travaux afin de faire vivre sa nombreuse famille. Il s’intéressa à l’embouteillage de diverses boissons dans le sous-sol de sa maison, dont plusieurs marques de commerce bien connues encore aujourd’hui. Ce goût de l’embouteillage débuta avec l’achat d’une embouteilleuse des Breuvages Ludger Rivard. Au cours des années qui suivirent, il embouteilla les marques « Snow White », « John Collins », « Moose Head », « Abénaki », « Laviolette » ainsi que plusieurs autres. C’est au cours de ces années qu’il signa un contrat de franchise avec une compagnie encore peu connue à cette époque: Pepsi-Cola, puis 7-Up. Devenu homme d’affaires prospère à Trois-Rivières, il encouragera de nombreuses causes charitables. Le base-ball devint pour lui une passion et il fut longtemps un mécène important pour le club local de Trois-Rivières, très populaire à l’époque.Vers la fin de sa vie, on l’honora comme premier citoyen de la paroisse Très-Saint-Sacrement qu’il ne quitta, à toute fin utile, jamais et où il vécut avec son épouse durant toute sa vie. J.-A. Bégin possédait également une importante ferme laitière à Champlain où il se rendait tous les jours, après son travail à l’usine d'embouteillage de Pepsi-Cola. Il remporta, pendant plusieurs années, de nombreux prix remis au meilleur troupeau laitier du comté de Champlain et du Québec. De son union avec Adrienne Dupuis naquirent plusieurs enfants dont neuf survivent encore à ce jour (1er octobre 2007). Fait à remarquer, un de ses enfants, Benoit, devint dans les années 1950-1960, le premier urbaniste engagé par la Ville de Trois-Rivières; on lui doit la planification de nombreux quartiers, dont le quartier Saint-Jean-Baptiste. Joseph-Alexis Bégin mourut le 31 mai 1981.