PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
J.-A.-Tessier, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Thème
Maires et députés de Trois-Rivières
Localisation
District des Terrasses, ancienne paroisse Saint-Laurent, secteur Lambert.
Voie reliant la place Charles-P.-Rocheleau et le boulevard des Chenaux, et croisant la rue Roméo-Martel.
Historique
Voie ouverte en 1975.
Selon son tracé initial, cette voie devait relier le boulevard des Chenaux et la rue Paul-Sauvé.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de l'avocat Joseph-Gustave-Adolphe Tessier (1862-1928), maire de Trois-Rivières de 1913 à 1921, en même temps qu'il fut député libéral de Trois-Rivières à l'Assemblée législative du Québec de 1904 à 1921 et septième commandant du Régiment de Trois-Rivières de mars 1906 à mars 1912. Né à Sainte-Anne-de-la-Pérade, il fut propriétaire de l'hôtel Frontenac (1910-1920), le premier titulaire du ministère de la Voirie (1914-1921) dans le gouvernement de Lomer Gouin et président de la Commission des eaux courantes du Québec (1921). – En 1895, J.-A. Tessier était l'un des 40 membres du Cercle Villa Mon Repos, « recrutés parmi la bonne société trifluvienne ». Le nom de J.-A. Tessier fut inscrit, à titre de « député à Québec », au revers de la pierre angulaire de l'église Saint-Philippe de Trois-Rivières, posée solennellement par l'évêque de Trois-Rivières, Mgr François-Xavier Cloutier, le 15 novembre 1908, avec les noms Lord Grey, gouverneur général du Canada; Wilfrid Laurier, premier ministre du Canada; L.-P. Normand, maire; J.-B. Comeau, curé; Louis Denoncourt, procureur; Jacques Bureau, député à Ottawa. En 1910, J.-A. Tessier reconstruisit l'hôtel Frontenac, détruit dans le grand incendie du 22 juin 1908, à l'angle des rues des Forges et Champlain. Dix ans plus tard, l'édifice fut acquis par un Américain, Tommy Trow, qui le transforma en salle de cinéma: l’Impérial.