PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
J.-A.-Thompson, place
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District des Vieilles-Forges, parc domiciliaire Isabeau.
Impasse à partir de la rue J.-B.-Loranger.
Historique
Voie ouverte en 1979.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire du musicien et compositeur Joseph-Antonio Thompson (1896- 1974). Il naquit à Montréal le 22 novembre 1896. Après des études en musique, il s’établit à Trois-Rivières en 1916 et devint tout de suite titulaire de l’orgue de l’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses. Professeur de piano et d’orgue au Séminaire de Trois-Rivières, au Collège séraphique et à l’académie De La Salle, il fut le premier directeur musical des Compagnons de Notre-Dame (8 septembre 1929) et il dirigea la Philharmonie De La Salle à partir de 1930 et lors des fêtes du Tricentenaire de Trois-Rivières en 1934, pour lesquelles il composa spécialement les marches « Rêve d’idéal », « 1934 » et « Le Flambeau ». Premier directeur musical de la station radiophonique C.H.L.N. de Trois-Rivières (octobre 1937), fondateur du Quatuor des Chevaliers du Guet qui interprétait surtout des airs folkloriques harmonisés par lui-même, Thompson fonda aussi, en 1941, la Société chorale mixte de Trois-Rivières communément appelée « Chœur mixte Thompson », qu’il dirigea jusqu’en 1955. Il composa une soixantaine de pièces, dont plusieurs messes, cantiques et pièces militaires. On lui doit, entre autres compositions, « Les Sept paroles du Christ », un oratorio créé en 1937 et qui fut joué partout au Québec, en France et en Italie. Décoré de la médaille Pro Pontifice et Ecclesia par le pape Pie XII, il publia en 1970 un ouvrage sur ses Cinquante ans de vie musicale à Trois-Rivières. Il décéda à Trois-Rivières le 8 mars 1974. L’abbé Claude Thompson, directeur des Petits chanteurs de Trois-Rivières, est son fils. Afin de rappeler la mémoire de ce grand artiste, la Ville de Trois-Rivières a donné le nom de J.-Antonio-Thompson à l’ancienne salle de théâtre Capitol, à l’angle des rues des Forges et Champlain, qu’elle a acquise pour en faire une salle de spectacles (inaugurée le 18 novembre 1979).