PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Jacques-Cartier, place
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Thème
Découverte du Canada
Localisation
District des Vieilles-Forges, près de la rivière Saint-Maurice.
Depuis la côte de la rivière Saint-Maurice vers le sud-ouest jusqu’à la rue Lajeunesse, croisant la rue de la Grande-Hermine, le boulevard des Forges et la rue des Souffleries.
Voie parallèle aux rues Léger et Bergeron.
Historique
Voies ouvertes en 1963 (rue) et 1987 (place).
Rue ouverte du côté nord-est du boulevard des Forges, puis prolongée du côté sud-ouest jusqu’à la rue Lajeunesse.
Nom antérieur: « boulevard Jacques-Cartier ».
Nom actuel
Pour rappeler la mémoire de Jacques Cartier (1494-1557), navigateur malouin qui prit possession du Canada, au nom du roi de France en 1534. Il s’arrêta à Trois-Rivières durant son deuxième voyage, en 1535, planta une croix sur une des îles de l’archipel à l’embouchure de la rivière Saint-Maurice et nomma celle-ci « rivière de Fouez ». – Jacques Cartier naquit à Saint-Malo en 1491. Il fit les premières explorations à l'intérieur du territoire canadien. Naviguant dans le golf du Saint-Laurent (1534), il remonta la rivière de Canada (le fleuve Saint-Laurent) lors de ses deuxième voyage (1535-1536) et troisième voyage (1541-1542), se rendant jusqu'au pays d'Hochelaga (Montréal) et aux rapides de Lachine. Les trois vaisseaux de son deuxième voyage (1535-1536) portaient les noms de: Grande Hermine (plus de 100 tonneaux), Petite Hermine (60 tonneaux) et Émerillon (40 tonneaux). Arrivé à Stadacone (Québec), Cartier y laissa les deux Hermine pour remonter le fleuve, dont il ignorait tout (récifs, courants, hauts fonds) avec seulement l'Émerillon. Puis, par prudence, il jeta l'ancre dans les îles de Sorel et poursuivit en barque jusqu'à Hochelaga (Montréal). Le 7 octobre 1535, sur le chemin du retour, il s'arrêta à l'embouchure de la rivière Saint-Maurice (Trois-Rivières) et planta une croix sur une des îles du delta, la plus avancée dans le fleuve Saint-Laurent (probablement l'île Saint-Quentin). Cartier abandonna les entreprises maritimes après son troisième voyage (1541-1542). L'explorateur vécut à Saint-Malo en bon bourgeois. Jacques Cartier décéda en 1557 à l'âge de 66 ans. Le récit de son second voyage fut édité à Paris de son vivant, sans nom d'auteur; les récits des deux autres le furent après sa mort. On en connaît des versions espagnole (1552), italienne (1556) et anglaise (1583).