PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Joseph-Légaré, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Artistes-peintres
Localisation
District de Châteaudun.
 
Voie reliant les rues des Prairies et Léo-Ayotte.
Historique
Voie ouverte en 2006.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Joseph Légaré, copiste et peintre de portraits et de tableaux historiques, né à Québec le 10 mars 1795 et décédé le 21 juin 1855. Le métier de copiste était d’une grande importance avant l’apparition de la photographie et des techniques modernes de reproduction. Plusieurs chefs-d’œuvre, dont les originaux sont disparus ou ont été détruits, sont encore accessibles grâce au travail des copistes. Les copies réalisées par Légaré étaient généralement fidèles aux originaux. En 1822, il peint trois tableaux pour l’église paroissiale de Trois-Rivières, à savoir: « Le Ravissement de saint Paul », « La Vision de saint Roch » et « Saint Pierre en prison ». Ces trois copies furent conservées dans l’église Saint-Philippe de 1909 à 2008 ; elles sont classées biens culturels du Québec depuis 1975. Trois autres de ses tableaux sont exposés dans la chapelle des Ursulines de Trois-Rivières, à savoir: « L’Instruction de la Sainte Vierge », « La Présentation de Jésus au Temple » et « La Présentation de Marie au Temple ». En 1838, Joseph Légaré inaugura une galerie d’art où furent exposés 105 tableaux de maîtres européens. Parmi les autres oeuvres de l'artiste, mentionnons: le sceau de la Ville de Québec (1833) et des tableaux représentant le premier monastère des Ursulines de Québec (1840), la villa d’Henry Caldwell, une scène de violence à Charlesbourg en 1841, les incendies des faubourgs Saint-Roch (mai 1845) et Saint-Jean (juin 1845) à Québec, et « Ma résidence à Gentilly » (actuelle maison De Foy).