PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Laviolette, boulevard
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Localisation
District du Carmel, quartiers Saint-Sacrement et Saint-Pie-X.
 
Le boulevard Laviolette est le prolongement de la rue Laviolette jusqu’à la rue des Peupliers, croisant la rue Lajoie, le boulevard du Carmel, la rue Marguerite-Bourgeoys, le boulevard des Récollets, les rue des Saules et des Mélèzes.
Historique
Voie tracée sous le nom d’ « avenue Laviolette » jusquà la rue Lajoie vers 1920, prolongée jusqu’au boulevard des Récollets en 1947, puis jusqu’à la rue des Peupliers en 1955.
 
Le carrefour giratoire, à la rencontre du boulevard des Récollets, a été aménagé en juillet 1961.
Nom actuel
Laviolette est le fondateur de Trois-Rivières, selon ce que rapportent les livres d’histoire depuis 1861. Lieutenant de Samuel de Champlain, lui-même lieutenant du cardinal de Richelieu, Laviolette fut envoyé par Champlain pour consolider le réseau du commerce des fourrures et établir un comptoir de traite avancé aux Trois rivières. Il débarqua le 4 juillet 1634, accompagné de quelques artisans et des pères jésuites Jean de Brébeuf et Antoine Daniel, et fit ériger un fort, sur le Platon. Il fut lui-même commandant du fort du 4 juillet 1634 au 17 avril 1636. Voilà à peu près tout ce que l'on savait de Laviolette jusqu’en 2009. On ne connaissait pas le prénom ou le nom complet du fondateur de Trois-Rivières; on ne savait même pas si « Laviolette » était son véritable nom ou simplement un surnom, comme il était d'usage courant à cette époque (« Laviolette » était en effet un surnom très commun: plus d'une quarantaine d'individus sans liens de parenté l'ont porté au Québec au XVIIe siècle). Des historiens ont prétendu notamment que le nom complet ou véritable de Laviolette était Nicolas Goupil, sieur de Laviolette; mais aucune preuve relative à ces prétentions n'a jamais pu être fournie. Le nom de « Monsieur de La Violette » n'apparaît, en effet, que dans trois documents: celui de la fondation de Trois-Rivières (Catalogue des trépassez) et deux actes de baptême, l’un datés du 18 février 1635 et l’autre du 17 avril 1636 où Laviolette a servi de parrain. Toutefois, des recherches effectuées en Normandie (France) en 2008 par l’historien Yannick Gendron, et qui ont donné lieu à un film documentaire produit par Pierre St-Yves (« Sur les traces de Laviolette », diffusé le 21 juin 2009), ont permis d’émettre une nouvelle hypothèse intéressante selon laquelle le véritable nom du fondateur de Trois-Rivières serait: Théodore Bochard Duplessis dit Laviolette, « général de la flotte » de la Compagnie des Cent-Associés en Canada.
Toponyme(s) associé(s)