PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Leblanc, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Gouverneurs, lieutenant-gouverneurs et premiers ministres
Localisation
District de Châteaudun.
 
Impasse à partir de la rue Belleau et dans l’axe de la rue Pérodeau.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire d’Évariste Leblanc (1853-1918), lieutenant-gouverneur du Québec de 1915 à 1918. Fils de Joseph Leblanc, forgeron, et Marie-Adèle Bélanger, Pierre-Évariste Leblanc naquit à Saint-Martin (île de Laval) le 10 août 1853. Il fit ses études à l'Académie de Saint-Martin, à l'École normale Jacques-Cartier à Montréal, où il reçut le prix Prince-de-Galles, et aux universités Laval et McGill à Montréal. Après sa cléricature auprès de Me Pagnuelo et de Me Joseph-Aldéric Ouimet, il fut admis au Barreau du Québec le 14 juillet 1876. Il exerça sa profession d'avocat à Montréal. Membre du Club Cartier, du Mount Royal Club, du St. James Club et du Club de la garnison et de l'Union Club, il fut le fondateur de l'Association conservatrice de Montréal en 1898. Élu député conservateur de Laval lors de l'élection partielle du 30 octobre 1882, cette élection fut annulée le 25 mai 1883, et il fut défait lors de l'élection partielle du 13 juin 1883. Élu à l'élection partielle du 14 juillet 1884, il fut réélu en 1886, mais son élection fut annulée le 7 avril 1888. Réélu à l'élection partielle du 8 mai 1888, puis aux élections de 1890 et sans opposition à celles de 1892, il fut président de l'Assemblée législative du Québec du 26 avril 1892 au 23 novembre 1897, puis de nouveau élu en 1897, en 1900 et en 1904. Chef de l'Opposition officielle de 1905 à 1908, il fut défait à l’élection générale de 1908 et à l'élection partielle du 28 décembre 1908. Il occupa ensuite le poste de lieutenant-gouverneur du Québec, du 12 février 1915 jusqu’à son décès à sa résidence officielle de Spencer Wood, à Sillery, près de Québec, le 18 octobre 1918; il était âgé de 65 ans et 2 mois. Son corps fut inhumé dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal le 21 octobre 1918. Il avait été fait commandeur de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges (1916) et chevalier de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem. Il avait épousé Marie-Joséphine-Hermine Beaudry, fille de Théodore Beaudry et de Marie-Catherine Vallée, en la paroisse Saint-Jacques de Montréal, le 12 janvier 1886.