PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Léo-Ayotte, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Cap-de-la-Madeleine
Thème
Artistes-peintres
Localisation
District de Châteaudun.
 
Voie reliant les rues de l’Épervier et Joseph-Légaré.
Historique
Voie ouverte en 2007.
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Léo Ayotte, peintre, né à Sainte-Flore de Grand-Mère le 10 octobre 1909 et décédé à Saint-Hyacinthe le 21 décembre 1976. Autodidacte en peinture, il s’adonna très tôt à la composition de croquis de paysages. Rebel, turbulent et de nature bohème, il développa malheureusement une dépendance à l’alcool qui l’affecta pendant une bonne partie de sa vie. En 1938, il quitta la Mauricie pour travailler comme modèle à l’École des beaux-arts et réussit à y décrocher un emploi de concierge. Prêtant une oreille attentive aux leçons des professeurs, il acquit de précieuses connaissances. Ensuite il dénicha un appartement sur la rue Saint-Christophe et en fit son atelier pendant plus de 30 ans. Sa dépendance à l’alcool lui a souvent nuit. Conscient que son art et sa réputation en souffraient de plus en plus, il cessa de boire en 1958. À partir de ce moment, ayant une nouvelle perspective sur la vie et un regain d’énergie, il produisit ses plus belles toiles. En 1962, il visita le Musée du Louvre. Sa nièce Louise-Hélène, aussi artiste peintre, le rejoignit plus tard sur la côte d’Azur où ils peignirent plusieurs tableaux. Ce séjour en Europe eut une influence sur son mode d’expression. D’un geste sûr et d’une spontanéité déconcertante, il réussissait toujours ses toiles du premier coup. Il était réputé pour peindre des paysages colorés constituant de véritables hymnes à la nature.