PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Léon-Balcer, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Trois-Rivières
Thème
Maires et députés de Trois-Rivières
Localisation
District des Vieilles-Forges.
 
Voie reliant les rues Léo-Thibeault et Reynald-Juneau.
Historique
Voie nommée le 5 avril 1993 (Règlement numéro 13-AAZ-311).
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Léon Balcer (1917-1991), secrétaire-trésorier de la Ville de Trois-Rivières (1946-1949), député de Trois-Rivières à la Chambre des Communes (1949-1965), ministre dans le gouvernement conservateur de John Diefenbaker (1957-1963) comme solliciteur général du Canada (1957-1960), puis comme ministre des Transports (1960-1963); il obtint l’ouverture de l’Aéroport de Trois-Rivières. Léon Balcer naquit le 13 octobre 1917. Élu pour la première fois en 1949, il fut réélu en 1953, 1957, 1958, 1962 et 1963. Il fut président de l’association des Jeunes Conservateurs du Canada (1950-1953) et président du Parti conservateur du Canada (1956). Il mourut le 22 mars 1991. – Lors de l’élection fédérale de 1949, le conservateur Léon Balcer fut élu par 60 voix de majorité, grâce à l'appui discret du premier ministre du Québec, Maurice L.-Duplessis. À l'élection de 1953, il affronta le candidat libéral Joseph-Alfred Mongrain et il fut réélu. Lors d'une autre élection fédérale, le 10 juin 1957, il reçut à nouveau un coup de main de Duplessis, mais cette fois très ouvertement, car l'Union nationale appuyait officiellement le Parti conservateur du Canada qu'elle souhaitait voir à la place du Parti libéral centralisateur de Louis S. Saint-Laurent. Le président du Conseil législatif, Jean-Louis Baribeau, parut sur la même tribune que le chef conservateur, John Diefenbaker, venu appuyer Balcer à Trois-Rivières. Balcer fut à nouveau réélu. Duplessis avait beaucoup d'estime pour Balcer, un nationaliste qui revendiqua avec succès la création d'un collège militaire pour les Canadiens-Français: le Collège militaire royal de Saint-Jean.