PORTAIL MUNICIPAL
Toponymie Trois-Rivières
Recherche d'un toponyme
Lancer la recherche
Louis-Hébert, rue
Toponyme :
Actuel
Secteur :
Pointe-du-Lac
Thème
Personnages de l'histoire du Québec
Localisation
District de Pointe-du-Lac.
 
Impasse à partir de la rue Éliza, vers le sud-ouest, puis bifurquant vers le sud-est, jusqu’à la rivière aux Sables.
 
Voie à proximité du chemin Sainte-Marguerite et de la rue Jean-Jacques-Légaré.
Historique
Noms antérieurs:
 
- « rue Louis-Hébert » et
- « rue du Ruisseau » (segment ouest) avant l'harmonisation des odonymes de la nouvelle ville de Trois-Rivières, le 20 septembre 2004.
 
Voie ouverte dans l’ancienne concession des Petites-Terres (selon le plan Hopkins de 1879).
Nom actuel
Pour honorer la mémoire de Louis Hébert (1575-1627), apothicaire, premier colon établi en Nouvelle-France et premier officier de justice en Nouvelle-France. Fils de Nicolas Hébert, apothicaire, Louis Hébert naquit à Paris en 1575. Il exerça la profession d’apothicaire-épicier au « Mortier d’Or », une maison située sur l’île de la Cité, près du Louvre. Marié à Marie Rollet en juillet 1602, il était le père d’un premier enfant, Anne, l’année suivante. En 1606, il s’embarqua, seul, dans l’expédition de Pierre du Guast de Monts, lieutenant-général de la Nouvelle-France, pour un séjour en Acadie, à Port-Royal, à l'embouchure de la rivière Sainte-Croix, dans la baie Française (Fundy), où De Monts, accompagné de Pont-Gravé et de Champlain, a établi un premier poste en 1604. Rentré en France en 1607, Hébert retourna en Acadie en 1610, à titre d’apothicaire, et y séjourna jusqu’en 1613, alors qu’il rentra à nouveau en France. Trois ans plus tard, en 1616, Samuel de Champlain, lieutenant du vice-roi Condé, le convainquit de s’établir comme colon à Québec. Il vendit tous ses biens et s’embarqua pour la Nouvelle-France le 11 mars 1617, avec sa femme et leurs trois enfants (Anne, Guillemette et Guillaume), âgés de 14, 9 et 3 ans. Hébert fut alors le premier colon à semer la terre en Nouvelle-France. En 1620, Champlain le nomma procureur du roi et, le 4 février 1623, Hébert devenait le premier propriétaire des terres connues plus tard sous le nom de fief du Sault-au-Matelot; il y bâtit la première maison de Québec en dehors de l’Habitation et du fort Saint-Louis. Louis Hébert mourut à Québec en janvier 1627, des suites d’une chute sur la glace; son corps fut inhumé dans le cimetière des Récollets le 25 janvier 1627. Deux ans plus tard, en 1629, son épouse, Marie Rollet, épousa en secondes noces Guillaume Hubou; elle mourut à Québec le 27 mai 1649. Les restes de Louis Hébert furent transportés dans le caveau de la chapelle des Récollets, avec ceux du frère Pacifique Duplessis, en 1678. – Guillemette, fille de Louis Hébert et Marie Rollet, épousa Guillaume Couillard à Québec en 1621. – Le monument de Louis Hébert à Québec, dans le parc Montmorency, derrière la basilique Notre-Dame, a été sculpté par Alfred Laliberté.
Toponyme(s) associé(s)